Le Numerus Clausus, défini par arrêté ministériel, fixe le nombre d’étudiants pouvant être admis en deuxième année d’études de santé : médecine, odontologie, pharmacie, kinésithérapie, maïeutique et ergothérapie. Sur Lyon, le Numerus Clausus est donné pour l’ensemble des deux facultés (Lyon Sud et Lyon Est) puis les doyens se répartissent le numerus clausus proportionnellement au nombre d’étudiants inscrits dans chacune des deux facultés. Les “chances” de réussite sont donc les mêmes entre Lyon Sud et Lyon Est !

Globalement, le numerus clausus augmente chaque année. Etant une année de transition, avec la réforme du premier cycle, les facultés de Lyon possèdent deux promotions : une PACES et une PASS.

En attendant le numerus aperthus des PASS, voici le numerus claussus PACES de l’année 2020-21 :

Une particularité de la Faculté Lyon Sud est qu’elle comprend des étudiants santards : ce sont des étudiants en médecine militaire qui appartiennent à l’École de Santé des Armées (ESA). Ces étudiants suivent les mêmes cours que les étudiants civils et passent exactement les mêmes épreuves du concours de PACES. En revanche, ils ne sont pas compris dans le Numerus Clausus : il existe une majoration pour ces étudiants classés en rang utile. Ainsi, tous les étudiants santards qui ont une moyenne supérieure au dernier civil pris passent en 2e année de médecine. Le rang du dernier étudiant pris est alors décalé en proportion mais le nombre de civils pris ne change pas !

Explication : Lors du classement général, les étudiants civils et militaires sont mélangés. En 2017-2018, le numerus clausus des étudiants civils était de 201. Les 201 premiers étudiants civils du classement général sont pris, et tous les étudiants santards qui ont un moyenne supérieure au 201e étudiant civil sont pris. S’il y en a par exemple 40, il y aura alors au total 241 étudiants (civils et militaires) admis en 2e année de médecine.