Conditions d’accès

Pour pouvoir accéder aux études supérieures d’odontologie, il faut présenter le concours de PACES, et être reçu dans le Numerus Clausus spécifique à la filière odontologie. A la Faculté Lyon Sud-Charles Mérieux, pour l’année universitaire 2017/2018, le Numerus Clausus pour cette filière était de 19 places.

Comme pour toutes les filières de santé accessible par la PACES, le cursus est d’abord organisé en 2 temps. 

  

1er cycle

Ce cycle a pour but l’obtention du DFGSO (Diplôme de Formation Générale en Sciences d’Odontologie), il dure 3 ans (de la PACES à la DFGSO3), l’apprentissage y est théorique et pratique. 

Le programme porte sur des connaissances spécifiques à l’odontologie et nécessaires aux soins des dents tel que : anatomie de la dent, de la tête et du cou, structure et pathologies infectieuses de la dent, reconstitution et remplacements des dents et physiologie de la cavité buccale. S’ajoutent à cela des enseignements de santé généraux comme la santé publique, l’hygiène, l’imagerie médicale ainsi que la prévention. 

Les TP (travaux pratiques) constituent environ deux tiers de l’emploi du temps et exigent l’acquisition d’une trousse dentaire (dents en ivoirine, kits de fraises, etc.) qui servira pendant toute la durée du cursus. Durant ces TP sont notamment enseignés la pose d’une couronne, la dévitalisation de dent ou bien la sculpture de dents en cire. 

Au cours de ces 2 années “précliniques”, les étudiants seront amenés à se trouver face au patient, mais en position d’observateurs seulement. En effet, un stage infirmier de 4 semaines est proposé afin que l’étudiant s’initie aux techniques de soins et de premiers secours, ce stage permet aussi de découvrir le fonctionnement d’une équipe médicale. 

En fin de 3ème année, les étudiants obtiennent le DFGSO (Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques), reconnu au niveau licence. 

  

2nd cycle 

Ce 2nd cycle, qui dure 2 ans, consiste en l’obtention du DFASO (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques).  

Au cours de ces 2 années “cliniques”, les étudiants sont salariés des CHU, ils soignent leurs premiers patients tout en étant supervisés par leurs enseignants, ainsi les futurs chirurgiens-dentistes développent leurs compétences professionnelles. Plusieurs stages dans des services hospitaliers autres que l’odontologie sont notamment prévus, notamment en stomatologie (étude de la cavité buccale) ou en chirurgie maxillo-faciale. Ces stages représentent environ la moitié du temps de formation. 

De plus, les enseignements fondamentaux sont approfondis et complétés par d’autres matières comme la santé publique dentaire, l’odontologie légale et l’anesthésiologie. Quelques TP donnent lieu à des simulations permettant de s’exercer à la dissection sur supports synthétiques ou logiciels, à la réalisation d’appareils d’orthodontie, etc. 

La validation de la 5ème année passe par l’obtention du CSCT (certificat de synthèse clinique et thérapeutique). 

En fin de 5ème année, les étudiants obtiennent le DFASO (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques), reconnu au niveau master. 

A la fin du 2nd cycle, les étudiants sont amenés à faire un choix : présenter le concours de l’internat ou non, cela va déterminer les modalités de leur 3ème et dernier cycle. 

  

3e cycle 

Ce 3ème cycle peut donc s’effectuer de 2 manières :  

  • Cycle court : ce cycle dure alors un an où l’étudiant garde le statut d’externe et doit effectuer un dernier stage de 200h minimum auprès d’un chirurgien-dentiste en exercice. L’étudiant met alors en pratique ces acquis sur des patients. En parallèle l’étudiant est introduit aux notions de comptabilité et d’économie de la santé. Il effectue aussi, en tant qu’externe, des stages hospitaliers, puis soutient une thèse qui lui permet d’obtenir le Diplôme d’Etat de docteur en Chirurgie Dentaire. 
  • Cycle long : lorsque l’étudiant décide de passer le concours de l’internat et que ce dernier est admis. C’est un cycle de spécialisation dont la durée est de 3 ou 4 ans en fonction du cursus choisi, à savoir :  
  • Orthodontie : en 3 ans, l’étudiant apprend à corriger les anomalies maxillo-faciales et les troubles occlusaux. 
  • Médecine Bucco-Dentaire : en 3 ans, l’étudiant se forme à la prise en charges des pathologies lourdes, des patients à risques, etc.  
  • Chirurgie orale : en 4 ans, l’étudiant apprend à pratiquer des actes de chirurgie orale ou de chirurgie maxillo-faciale plus lourds. 

Peu importe la spécialité, l’étudiant devient alors interne, travaille en CHU et est rémunérer suffisamment pour s’assurer financièrement.   

En fin de cycle, après soutenance d’une thèse, l’étudiant reçoit le Diplôme d’Etat en Chirurgie Dentaire et un Diplôme d’Etudes Spécialisées ou DES. 

Contacts

AECDL

UNECD